Freelance : comment éviter la procrastination ?

9 Avr, 20

Vous êtes chez vous, satisfait(e) d’avoir signé votre contrat pour une nouvelle mission. Seulement, voilà : vous avez envie de prendre votre temps. Mais avez-vous mis dans la balance le fait que vous avez d’autres choses à faire, de l’administratif à gérer, une veille à assurer ? Après tout, le dogme de la productivité optimale, toujours aliénant, est bien souvent épuisant.

Ceci dit, rassurez-vous. Il est tout à fait possible d’en finir avec ce fléau, pour votre chiffre d’affaire comme pour votre moral. Et surtout de retrouver la motivation, qui elle, fait des miracles !

Commencer par organiser sa journée

Le meilleur moyen d’arriver à l’heure quelque part reste de partir à temps et de connaître le chemin à prendre, et pour ça rien ne vaut une carte (ou plutôt un GPS à notre époque !). Votre carte est la to-do list que vous devez faire, chaque jour ou éventuellement chaque semaine. Décomposez vos tâches, et imposez-vous de les accomplir dans le temps imparti. Ainsi vous couplez mission et dead-line, dopant l’agréable sensation de réussite une fois la tâche accomplie. Il est plus facile et moins décourageant d’avancer par petits pas que par de grandes enjambées ! Mais cela implique d’être honnête avec vous-même et ne pas sur-estimer vos capacités (ni les sous-estimer). Ce qui nous emmène au second point.

Être honnête avec soi-même

Si vous sentez que vous faites partie des personnes qui procrastinent plus facilement que la moyenne, il peut-être intéressant de faire une introspection afin de connaître les raisons qui vous empêchent d’agir. Est-ce la peur de mal faire ? La sensation que ce n’est jamais le bon moment, que vous n’êtes pas dans le bon “mood” ? Ou bien la fainéantise pure et simple ? Peu importe la raison, il n’est jamais impossible de s’extirper de cette situation, génératrice d’une certaine fatigue nerveuse. Identifiez votre élément perturbateur et faites en sorte de le combattre (et faites ça tout de suite, pas demain !).

Rester concentré(e)

Nous avons tous l’image de l’écolier qui regarde la mouche voler, n’écoutant pas le cours. Aussi vraie pour beaucoup soit-elle, de nos jours les distractions sont autrement plus attirantes (et néfastes à notre productivité). Le smartphone, les réseaux sociaux et toutes les distractions inutiles doivent être bannies lorsque vous travaillez. Il est difficile de reprendre le fil de son activité lorsque notre cerveau a été distrait par autre chose, il est donc nécessaire de s’isoler afin d’optimiser au mieux le temps que l’on s’est accordé. Si vous disposez de 2h pour terminer votre mission de la journée, vous ne pouvez pas vous permettre d’en gâcher 1 pour regarder des vidéos de chats sur YouTube ou TikTok.

Mes astuces pour rester concentrée :

  • Le travail dans son lit, on oublie ! Créez un environnement propice au travail comme si vous étiez au bureau : un endroit calme, avec un bureau spacieux sur lequel vous étaler, avec un fauteuil confortable.
  • Supprimer les notifications sur le bureau : il n’y a pas pire pour la concentration. Pour 1h ou 2, on oublie ses mails, et on avance ! Et on fait de même pour le téléphone, activé sur mode silencieux.
  • Essayer de ne pas travailler en horaire décalé. Et oui, je sais qu’en freelance, on est tenté de travailler la nuit. Mais pour conserver la relation client, il est important de garder le rythme.
  • De temps en temps, ne pas hésiter à quitter la maison : aller travailler dans un café, dans des bureaux partagés, chez un(e) ami(e) freelance… le changement d’environnement permet d’aérer l’esprit et de doper sa créativité !

S’accorder des récompenses

On n’y pense pas assez, mais plus on atteint ses objectifs, plus on savoure ses loisirs. N’est-ce pas plus agréable de faire ce que vous aimez avec l’esprit libre et la sensation de n’être en retard nulle part ? Lorsque vous sortez d’une mission particulièrement éprouvante et que vous avez (enfin!) ce plaisir de le rayer de votre To do List,  c’est le meilleur moment pour vous offrir un petit plaisir, quel qu’il soit. Le cerveau va, avec l’habitude, associer le plaisir de la dopamine avec la réussite, et il deviendra de plus en plus difficile de s’accorder quoi que ce soit tant que vos objectifs ne seront pas atteints. La belle mécanique, efficace, sera enfin mise en branle.

C’est ce cercle vertueux qui vous poussera à tourner le dos à la procrastination, et c’est aussi ce qui vous poussera à vous lever tôt le matin. 

Et après tout, ne dit-on pas que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ?

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares
Share This